Les ceintures :

Limoges – Haute Vienne

C’est dans le bassin maroquinier limousin que se trouve notre atelier de maroquinerie labellisé « Entreprise du Patrimoine Vivant », gage de l’excellence du savoir-faire français, que sont réalisées nos ceintures par les mains expertes des artisans présents dans ce temple de l’art maroquinier.

De la découpe en passant par le parage et jusqu’à la teinte des tranches, plus de 30 étapes, toutes réalisées à la main, sont nécessaires à la confection de nos ceintures de luxe. Découvrez et suivez les artisans à travers toutes ces étapes ici :

Les blousons :

Paris

Il était très important pour nous de nous entourer d’un atelier doté un savoir-faire de haute qualité et un travail irréprochable pour lui confier la réalisation de nos blousons. Effectivement, tous nos blousons sont réalisés sont réalisés selon vos désirs et il est extrêmement rare d’avoir en même temps le même modèle réalisé dans le même coloris et la même taille.

Une pièce de luxe et réalisée à la demande requiert un savoir-faire et une concentration importante de la part de chaque artisan car chaque pièce est différente à la différence de la confection d’articles en séries où l’artisan peut réaliser de façon bien plus rapide les blousons suivant une fois le premier réaliser car il aura automatisé ses gestes. Ici une fois un blouson terminé le un nouveau puzzle recommence avec un nouveau modèle, dans un nouveau coloris et une nouvelle taille.

Nous avons trouvé un magnifique atelier situé dans le cœur de Paris parfaitement capable de remplir cette exigence. Cet atelier est spécialisé  travaille uniquement le vêtement en cuir. Pas de maroquinerie ou de vêtement textile, le travail du cuir est un savoir-faire unique où les artisans et coupeurs d’exceptions se font aujourd’hui de plus en plus rares.

L’atelier est bien connu des grandes maisons de luxe françaises qui réservent parfois l’intégralité de l’atelier avant les défilés pour qu’aucunes informations ne fuitent ( on prévoit toujours deux semaines de délais supplémentaires à ces périodes pour être sûr).

Tout démarre par la découpe du cuir. C’est la première étape mais également l’étape cruciale car c’est à ce moment que l’on classe les peaux pour avoir les mêmes nuances de couleurs, repérer et marquer les éventuels défauts et exécuter la découpe qui permettra d’obtenir à la fin un blouson final avec les meilleures sélections de chaque peau.

 

Et c’est maintenant que le puzzle commence, il y a près de 40 morceaux de cuir prédécoupés qui vont passer entre les mains expertes de trois artisans. Un modèle déjà fini est indispensable aux artisans pour se servir de points de repères et pouvoir avancer dans la résolution de ce puzzle.

Une fois monté le blouson passe par un dernier artisan qui va s’occuper des finitions et de coudre à la main l’étiquette tissée.
Et enfin, le lendemain nous pouvons venir récupérer le blouson pour lui remettre en main propre ou bien préparer l’envoi.